Now reading: 15 ans à la frontière du monde quantique
Menu
Fermer
Fermer

Participez au concours pour gagner un voyage au Grand collisionneur de hadrons du CERN, en Suisse!

15 ans à la frontière du monde quantique

Raymond Laflamme quitte ses fonctions de directeur de l’Institut d’informatique quantique de l’Université de Waterloo, afin de se consacrer davantage à la recherche.

Raymond Laflamme
Raymond Laflamme (au centre) reçoit les félicitations de Mike Lazaridis, fondateur de l’Institut Périmètre et de l’IQC, sous les applaudissements de Feridun Hamdullahpur, recteur de l’Université de Waterloo.

Lorsque Raymond Laflamme a entendu pour la première fois des collègues parler de la possibilité d’exploiter le monde subatomique pour créer des processeurs d’information ultrapuissants, il n’a pas cru à cette idée.

De fait, il a d’abord entrepris de prouver que l’informatique quantique serait impossible. Ce fut un début singulier pour un scientifique qui est maintenant l’un des chefs de file les plus respectés dans le domaine.

Raymond Laflamme a été recruté comme professeur à l’Institut Périmètre et à l’Université de Waterloo en 2001, puis a été nommé à la tête d’un nouveau centre de recherches expérimentales de l’Université de Waterloo, créé sous le nom d’Institut d’informatique quantique (IQC pour Institute for Quantum Computing).

L’IQC a connu une croissance rapide, contribuant à la formation de l’écosystème de la Quantum Valley dans la région de Waterloo, qui englobe la physique théorique (à l’Institut Périmètre), l’étude expérimentale et théorique de l’information quantique (à l’IQC), ainsi que des activités de commercialisation (chez (Quantum Valley Investments et L’École Lazaridis de gestion et d’économie).

L’informatique quantique n’est plus du domaine de la science-fiction; d’incroyables progrès ont été réalisés en vue de la construction de processeurs, capteurs et dispositifs de communication quantiques, en bonne partie grâce au travail de Raymond Laflamme à la tête de l’IQC.

Cette semaine, 15 ans après avoir contribué à la mise sur pied de l’IQC, M. Laflamme quittera son poste de directeur pour se consacrer à la recherche à l’IQC et à l’Institut Périmètre.

Des collègues et amis ont organisé une fête en son honneur, avec des allocutions en personne de Mike Lazaridis, fondateur de l’Institut Périmètre et de l’IQC, et de Feridun Hamdullahpur, recteur de l’Université de Waterloo, ainsi que des messages vidéo de Stephen Hawking, de Neil Turok, directeur de l’Institut Périmètre, de Justin Trudeau, premier ministre du Canada, et de chercheurs du monde entier.

Raymond Laflamme a déclaré qu’il est toujours aussi enthousiaste à propos des perspectives de l’informatique quantique, et que selon lui les jeunes générations de scientifiques feront progresser le domaine davantage qu’il n’aurait pu lui-même l’envisager.

Merci, Raymond, et bonne chance!

Le premier ministre adresse ses félicitations à l’IQC.

Contenu connexe

Selon de nouvelles recherches théoriques, le secret de la puissance en informatique quantique réside dans un type particulier de contexte.

/23 Juin 2014

Corrélation n’implique pas causalité – sauf dans le monde quantique. C’est le message qui découle de nouveaux travaux surprenants de l’Institut Périmètre et de l’Institut d’informatique quantique.

/24 Avr 2015

L’informatique quantique dépendra de la réalisation d’une mémoire quantique qui fonctionne, mais comment peut-on vérifier qu’une mémoire est réellement quantique? Trois physiciens proposent une manière de le faire à l’aide de la théorie des ressources et de la théorie des jeux.

/10 Août 2018
Institut Périmètre

L'Institut Périmètre est le plus grand centre de recherche en physique théorique au monde. Fondé en 1999, cet institut indépendant vise à favoriser les percées dans la compréhension fondamentale de notre univers, des plus infimes particules au cosmos tout entier.

Visit website

Charitable Registration Number
88981 4323 RR0001