Now reading: De la science pour tous
Menu
Fermer
Fermer

De la science pour tous

Voici quelques points saillants de la saison 2014-2015 de conférences publiques de l’Institut Périmètre.

Lorsqu’on lui a demandé pourquoi il avait accepté de donner une conférence publique à l’Institut Périmètre, Jon Butterworth a répondu sans hésitation : « À quoi cela sert-il que quelqu’un ajoute de nouvelles connaissances s’il est le seul à les avoir? » [traduction]

Jon Butterworth, professeur de physique au Collège universitaire de Londres et acteur de premier plan dans la détection du boson de Higgs au Grand collisionneur de hadrons, présente son exposé d’une manière typique des conférenciers qui se succèdent depuis longtemps à l’Institut Périmètre : « Ces recherches provoquent un émerveillement qu’il vaut la peine de partager. » [traduction]

Cette année, la série de conférences publiques de l’Institut Périmètre, une présentation de la Financière Sun Life, a été suivie par un nombre de personnes plus grand que jamais auparavant. Elle est revenue au théâtre des idées Mike-Lazaridis de l’Institut, d’où elle est maintenant webdiffusée en direct. Elle a aussi été accessible dans les sites Web de partenaires médiatiques tels que Scientific American, Maclean’s, CBC, Space.com, etc., rejoignant un auditoire de milliers de personnes dans plus de 30 pays.

Voici quelques points saillants de la saison 2014-2015 :

Quantum Entanglement and Superconductivity (Intrication quantique et supraconductivité), par Subir Sachdev, le 1er octobre 2014

En bref : Même si Einstein a qualifié d’« effrayants » les effets de l’intrication quantique, Subir Sachdev préfère dire que celle-ci est « utile ». Titulaire de la chaire James-Clerk-Maxwell de physique théorique de l’Institut Périmètre (à titre de chercheur invité), le conférencier a décrit la recherche de pointe sur l’intrication et la supraconductivité, qui pourrait mener à des progrès révolutionnaires dans les domaines des communications, des transports, de la médecine, etc.
Moment digne de mention : Le renversement d’azote liquide sur scène pendant la préparation d’une démonstration de lévitation quantique. Aucun orteil n’a été gelé à l’occasion de cette conférence.
Citations : « Je suis un théoricien, je pourrais donc manquer mon coup », a déclaré M. Sachdev peu avant que de l’azote liquide ne soit renversé. Immédiatement après, comme il n’y avait aucun dommage, il a ajouté : « La physique est amusante! »
« Ce que j’aimerais que vous reteniez, c’est une idée de ce qu’est vraiment la mécanique quantique et pourquoi elle est si importante. Vous n’allez pas vous ennuyer. Vous serez peut-être un peu perdus, mais vous n’allez pas vous ennuyer. » [traduction]

Quantum Mechanics and Spacetime in the 21st Century (Mécanique quantique et espace-temps au XXIe siècle), par Nima Arkani-Hamed, le 6 novembre 2014

En bref : Une conférence aussi vaste et dynamique que celle de M. Arkani-Hamed ne peut être résumée en bref. Le conférencier a abordé entre autres la supersymétrie, la théorie des cordes, les collisionneurs de particules et la philosophie. Comme son exposé a duré 85 minutes au lieu des 60 minutes prévues, la séance de questions et réponses a eu lieu dans l’atrium de l’Institut, où Nima Arkani-Hamed, professeur à l’Institut d’études avancées de Princeton, a répondu avec joie aux questions des nombreuses personnes présentes.
Moment digne de mention : L’enthousiasme visible de M. Arkani-Hamed a été contagieux, et ses diapos PowerPoint dessinées à la main (et contenant de jolis dessins-allumettes) ont ajouté à l’attrait de l’exposé.
Citations : « L’espace-temps est condamné. Qu’est-ce qui va le remplacer? »
« Nous sommes à une époque particulièrement passionnante de l’histoire de la physique fondamentale, Je ne dis pas ça à la légère. Il est temps que certaines idées révolutionnaires arrivent. Les questions actuellement en suspens sont les plus profondes : elles portent sur l’origine et le destin de notre univers. » [traduction]

Interstellar Voyaging: An Evolutionary Transition (Voyages interstellaires : une transition évolutive), par Cameron Smith, le 3 décembre 2014

En bref : Si des êtres humains devaient voyager vers une autre planète ou un autre système solaire, le trajet et l’installation prendraient des générations. Cameron Smith, anthropologue à l’Université d’État de Portland, recherche dans l’évolution humaine passée — biologique et culturelle — des indices permettant de comprendre ce à quoi nos descendants voyageurs spatiaux pourraient faire face.
Moment digne de mention : Cameron Smith a raconté ses expériences vécues pendant l’étude d’autres cultures, par exemple en mangeant de la tête de mouton momifiée ou de la viande de requin fermentée, qui avaient été enterrées dans le sable pendant des mois (les deux en Islande, où le conférencier a parcouru en solo de vastes glaciers).
Citations : « Nous avons vu beaucoup de choses passer de la science-fiction à la réalité. L’une d’entre elles sera notre capacité à aller dans des exoplanètes. Il ne s’agit pas d’abandonner la Terre, il s’agit de préserver l’humanité. »
« Les fusées et les robots ne sont que des outils. Ce dont nous avons besoin, c’est de notre humanité. » [traduction]

Cosmology in the 21st Century (Cosmologie au XXIe siècle), par Kendrick Smith, le 4 février 2015

En bref : Kendrick Smith, professeur à l’Institut Périmètre, s’était donné un défi colossal : résumer en 60 minutes l’état de l’univers. Il y est tout à fait parvenu, expliquant comment les volets théorique et expérimental de la cosmologie sont à la veille de suggérer des réponses révolutionnaires à « certaines des questions les plus anciennes et les plus motivantes de la science ».
Moment digne de mention : Après avoir montré des dizaines de diapos scientifiques très détaillées sur des mesures astrophysiques, le conférencier a présenté une carte des sites d’expérimentation avancée au Canada. Il y avait aussi sur la carte des épaulards, des castors, des tortues, ainsi qu’un orignal enjambant la plus grande partie du Nord du Manitoba.
Citations : « Comme nous pouvons voir des objets situés à des milliards d’années-lumière, nous pouvons voir dans le passé. C’est une forme de voyage dans le temps. »
« Nous ne vivons pas à un endroit spécial de l’univers. Mais nous vivons à une époque spéciale. » [traduction]

Water Stress: Seeking Solutions in the Unusual Properties of Water (Stress hydrique — Rechercher des solutions dans les propriétés remarquables de l’eau), par Marcia Barbosa, le 4 mars 2015

En bref : Notre ressource naturelle la plus précieuse est aussi dangereusement rare pour des millions de personnes. Marcia Barbosa, directrice de l’Institut de physique de l’Université fédérale de Rio Grande do Sul, croit qu’une meilleure connaissance de la physique de l’eau pourrait contribuer à diminuer le stress hydrique. Ce fut un exposé émouvant et mémorable, grâce à l’enthousiasme débridé de la conférencière (même si c’était une Brésilienne à Waterloo lors d’un hiver marqué par des froids records).
Moment digne de mention : Dans ce qui a sans doute été une première lors d’une conférence publique de l’Institut Périmètre, une physicienne a suggéré que la solution d’un problème difficile (le dessalement de l’eau) pourrait se trouver en Afrique, dans le corps repoussant de la blatte orientale, qui a inspiré la création d’une « blatte nanotube ».
Citations : « L’eau est folle. Dans une certaine fourchette de températures, elle se comporte de manière insensée. »
« Les liaisons hydrogène sont séduisantes. » [traduction]

The Most Wanted Particle (La particule la plus recherchée), par Jon Butterworth, le 1er avril 2015

En bref : La chasse au boson de Higgs a été l’une des entreprises scientifiques les plus grandes et les plus publicisées de l’histoire. Jon Butterworth est un chercheur important travaillant sur le détecteur ATLAS du Grand collisionneur de hadrons. Il a émaillé son exposé d’anecdotes personnelles, dans une conférence publique formidable qui a fait connaître les espoirs, les frustrations et les ultimes succès de la recherche d’une pièce insaisissable du casse-tête de la nature.
Moment digne de mention : Le conférencier a présenté une série d’images aériennes et terrestres montrant l’étendue du LHC de 27 kilomètres — et sa petite taille par rapport au projet de Futur collisionneur circulaire.
Citations : « Nous nous demandions : ‘Qu’est-ce que c’est? Est-ce le boson de Higgs?’ Nous savions que nous tenions quelque chose. »
« Tout le centre de Londres pourrait entrer dans l’anneau du LHC. Je parle de Londres, en Angleterre, et non de London, en Ontario. » [traduction]

String Theory Legos for Black Holes (Briques LEGO de théorie des cordes pour trous noirs), par Amanda Peet, le 6 mai 2015

En bref : Amanda Peet, théoricienne des cordes à l’Université de Toronto, a expliqué des concepts-clés de théorie des cordes à l’aide de briques LEGO de couleurs. Son énergie contagieuse et ses démonstrations à l’aide de pièces de LEGO ont tenu l’auditoire en haleine.
Moment digne de mention : La conférencière est restée imperturbable pendant la séance de questions et réponses qui a suivi la conférence. À un jeune garçon qui lui posait une question délicate, elle a répondu en l’encourageant : « Il se peut que j’aie tort, et peut-être que dans 10 ans tu prouveras que j’ai tort et tu écriras un article à ce sujet. » [traduction]
Citations : « Je me suis mise au défi d’expliquer au grand public cette théorie physique abstraite. Installez-vous donc confortablement, attachez vos ceintures et profitez du voyage. »
« Nous osons rechercher le système d’exploitation de l’univers entier, pas seulement une application. » [traduction]

Contenu connexe

Dans chaque épisode, les coanimateurs reçoivent un ou une scientifique pour une conversation approfondie sur les processus, les difficultés et les satisfactions d’une vie consacrée à la science.

/07 Apr 2022

Dans cette conférence spéciale webdiffusée le mercredi 3 novembre à 19 h, heure de l’Est, le physicien Manuel Calderón de la Barca Sánchez montrera et commentera des extraits du film Secrets of the Universe (Les secrets de l’univers), documentaire en format IMAX coproduit par l’Institut Périmètre.

https://www.youtube.com/watch?v=q4f6f4od1ZM

/28 Oct 2021

La physicienne Naoko Kurahashi Neilson parlera des expériences qu’elle mène sur la recherche de particules fondamentales à l’observatoire de neutrinos IceCube, en Antarctique.

/28 Sep 2021