Now reading: Einstein se serait-il trompé à propos de la vitesse de la lumière?
Menu
Fermer
Fermer

Einstein se serait-il trompé à propos de la vitesse de la lumière?

On considère cela depuis longtemps comme une loi non négociable de la physique : la vitesse de la lumière est une constante. Mais est-ce vrai?

De nouvelles recherches auxquelles a participé Niayesh Afshordi, professeur à l’Institut Périmètre, laissent entendre que la vitesse de la lumière pourrait ne pas toujours avoir été la même.

M. Afshordi et João Magueijo, professeur au Collège impérial de Londres, ont émis il y a près de 20 ans l’hypothèse selon laquelle il pourrait y avoir eu une époque, juste après le Big Bang, où la lumière voyageait plus lentement que maintenant.

Dans un article publié cette semaine dans Physical Review D, les 2 chercheurs proposent une version nouvelle (et vérifiable) de cette idée. Ils suggèrent que, dans l’univers primitif, la lumière et la gravité voyageaient à des vitesses différentes.

Dans leur modèle, certains détails à propos du rayonnement fossile — dernières lueurs du Big Bang — reflètent la manière dont la vitesse de la lumière et la vitesse de la gravité ont varié en fonction de l’évolution de la température de l’univers. Les chercheurs ont constaté un changement soudain à un moment donné, alors que le rapport entre ces 2 vitesses a augmenté brusquement jusqu’à l’infini.

Pour en savoir plus, consultez les revues New Scientist et Forbes.

Contenu connexe

Matthew Johnson, professeur associé à l’Institut Périmètre, et ses collègues travaillent à amener résolument l’hypothèse du multivers, qui ressemble pour certains à un conte farfelu, dans le domaine de la science vérifiable.

/21 Nov 2014

Une description du Big Bang formulée il y a des décennies pourrait ne pas résister à un examen mathématique, selon des travaux récents effectués par des chercheurs de l’Institut Périmètre et de l’Institut Albert-Einstein.

/15 Juin 2017

Des résultats expérimentaux pourraient avoir mis en évidence des ondes gravitationnelles – échos cosmiques du Big Bang – et amener l’Institut Périmètre dans des champs de recherche nouveaux et passionnants.

/03 Juin 2014