Now reading: Est-ce que ce sera la grande année de la recherche sur la matière sombre?
Menu
Fermer
Fermer

Voyagez du monde subatomique jusqu’aux confins de l’univers, grâce à notre nouvelle échelle interactive Du quantum au cosmos!

Est-ce que ce sera la grande année de la recherche sur la matière sombre?

Après l’année des ondes gravitationnelles, est-ce cette année que les chercheurs perceront le mystère de la matière sombre? Certains l’espèrent, comme on peut le lire dans Motherboard.

Asimina Arvanitaki

On estime que la matière sombre constitue environ un quart de l’univers, mais elle demeure extrêmement insaisissable. Certains chercheurs espèrent qu’en 2017 on découvrira des preuves de l’existence d’une particule de matière sombre, ou alors qu’on se rendra compte que toutes nos théories sont erronées.

« Quelle que soit sa nature, la matière sombre s’avérera peut-être plus étrange et surprenante que tout ce que l’on a prédit jusqu’à maintenant » [traduction], a écrit Kate Lunau dans Motherboard plus tôt ce mois-ci.

L’une des idées mises de l’avant est celle d’Asimina Arvanitaki, scientifique à l’Institut Périmètre. Elle suggère que les détecteurs de masse par résonance utilisés pour la chasse aux ondes gravitationnelles pourraient servir à la recherche de matière sombre. « On pourrait peut-être même entendre la matière sombre, a déclaré Mme Arvanitaki, selon la fréquence détectée. » [traduction]

Lire l’article complet ici.

Contenu connexe

Les matériaux topologiques ont un grand potentiel en informatique quantique, mais nous ne savons pas encore comment les fabriquer. Des scientifiques proposent d’utiliser ce que nous avons pour simuler ce que nous n’avons pas.

/07 Juin 2017

Selon de nouvelles recherches théoriques, le secret de la puissance en informatique quantique réside dans un type particulier de contexte.

/23 Juin 2014

Non seulement les techniques d’apprentissage automatique pourraient être bénéfiques pour la physique quantique, mais elles pourraient la refaçonner, selon Roger Melko professeur associé à l’Institut Périmètre

/29 Nov 2016