Now reading: Au cas où cela vous aurait échappé — Un superbe été à l’Institut Périmètre
Menu
Fermer
Fermer

Au cas où cela vous aurait échappé — Un superbe été à l’Institut Périmètre

Voici les dernières nouvelles de l’Institut Périmètre, un aperçu de travaux récents de chercheurs et d’anciens de l’Institut, des trésors trouvés dans les archives, ainsi que de la physique amusante pour tous.

Group of people sitting on a patio having different conversations

Une nouvelle image de trou noir prise dans notre propre galaxie, un peu de magie quantique, une vedette de la communication scientifique, des conversations avec certains de vos physiciens préférés, de nouveaux diplômés, de nouveaux étudiants et un camp d’été scientifique maison.

Au cas où cela vous aurait échappé, voici ce qui s’est passé dans le Périmètre.

Plongez au cœur du Périmètre

En mai, le consortium EHT (Event Horizon Telescope – Télescope Horizon des événements) — formé de chercheurs de l’Institut Périmètre et d’une douzaine d’organismes partenaires — a publié la première image du trou noir supermassif au centre de notre propre galaxie. Voir des articles sur Sagittaire A* dans The New York Times, The Globe and Mail, The Wall Street Journal et Quanta Magazine.

L’univers est-il un hologramme? Les chercheurs en holographie céleste, comme Ana-Maria Raclariu, de l’Institut Périmètre, explorent aune nouvelle perspective sur l’holographie en tant que manière d’aborder la gravitation quantique.

En physique quantique, le mot magique a un sens technique précis. Timothy Hsieh, de l’Institut Périmètre, et ses collaborateurs ont trouvé une source abondante de matériaux magiques.

Un nouveau résultat de l’équipe SRR du télescope CHIME vient enrichir un faisceau de preuves qui donnent à penser que de nombreux sursauts radio rapides (SRR) proviennent d’étoiles à neutrons. L’équipe a rapporté dans un article publié par la revue Nature la détection d’un SRR qui émet des impulsions périodiques, le premier du genre à avoir été observé.

Femme aux cheveux bruns courts, portant un chandail violet, debout devant un tableau noir sur lequel il y a des équations et des graphiques
Katie Mack

Katie Mack arrive à l’Institut Périmètre

L’Institut Périmètre a accueilli dans la région de Waterloo Katie Mack, devenue la première titulaire de la chaire Hawking de cosmologie et de communication scientifique.

Cosmologiste travaillant sur la matière sombre et la physique de l’univers primitif, Mme Mack est arrivée ce printemps en provenance de l’Université d’État de Caroline du Nord, où elle était professeure adjointe de physique. C’est une communicatrice scientifique douée, avec un livre remarquable selon The New York Times, plus de 400 000 abonnés dans Twitter et un nouveau compte TikTok qui compte déjà près de 25 000 abonnés. Lisez le portrait qu’en fait le Waterloo Region Record pour savoir pourquoi Katie Mack aime réfléchir à la fin de l’univers.

Plus tôt ce mois-ci, Mme Mack a une fois de plus mis à profit ses talents de communicatrice scientifique pour décrire ce que contenaient les premières images du télescope spatial James-Webb, ainsi que leur importance pour les chercheurs. Sa courte vidéo explicative, publiée juste après que le président des États-Unis Joe Biden eut dévoilé l’image d’un amas de galaxies, a déjà été visionnée près de 500 000 fois.

Dans une entrevue accordée à The News & Observer, elle a déclaré : « Je crois qu’il était utile de montrer les aspects intéressants de l’image, pourquoi elle m’enthousiasmait et pourquoi je pensais que d’autres personnes pourraient aussi être enthousiasmées. » [traduction]

Dans des entrevues accordées à Democracy Now, à Slate et à la BBC, Katie Mack a également parlé de ce que ces nouvelles images peuvent nous apprendre. Son premier article pour le magazine BBC Science Focus, qui portait aussi sur le nouveau télescope de la NASA, a été publié en mai.

Distinctions

Christine Muschik, professeure associée à l’Institut Périmètre, a obtenu une bourse de nouveau chercheur financée par la Province de l’Ontario. Mme Muschik, qui est professeure adjointe à l’Université de Waterloo, travaille à l’élaboration de concepts théoriques en vue de la réalisation de nouveaux types de simulateurs quantiques.

Katie Mack, titulaire de la chaire Hawking de cosmologie et de communication scientifique, a été nommée boursière 2022-2024 du programme des chercheurs mondiaux Azrieli de l’ICRA. Ce programme permet à des scientifiques en début de carrière d’approfondir leurs recherches, d’étendre leur réseau de contacts, ainsi que de renforcer leurs compétences en direction et en communication.

Alessia Platania, postdoctorante en gravitation quantique, a été nommée éminente scientifique invitée junior de Nordita pour 2022-2023. Ce programme de l’Institut nordique de physique théorique offre à des chercheurs en début de carrière des séjours de recherche pouvant durer jusqu’à 6 mois.

Groupe d'étudiants tenant leurs certificats lors d'une cérémonie de collation des grades
Les finissants du programme PSI en 2022

Former la prochaine génération d’esprits brillants

Les finissants du programme PSI (Perimeter Scholars International – Boursiers internationaux de l’Institut Périmètre) ont apprécié un milieu qui leur a permis de travailler avec des chercheurs de premier plan et de partager un repas de fête comportant des plats de 12 pays. « Cela a réellement changé ma façon de voir le milieu de la recherche scientifique » [traduction], a déclaré Sofia Gonzalez Garcia lors de la collation des grades de la promotion 2022.

Au moment où la promotion 2022 quitte l’Institut Périmètre, celui-ci se prépare à accueillir la promotion 2023 – dont certains membres ont fait la manchette dans les médias de leur région pour avoir été acceptés dans ce programme prestigieux. Voyez ce qui a été écrit au sujet de Cole Coughlin, qui commencera bientôt le programme PSI, et de Kiera Dowell, participante à l’ISSYP 2022.

Xiu-Zhe (Roger) Luo, doctorant à l’Institut Périmètre, travaille avec son directeur de recherche, le professeur associé Roger Melko, sur des algorithmes visant à accélérer la résolution de problèmes concrets à l’aide de l’informatique quantique, ce qui constitue le défi de notre siècle.

Première saison des balados Conversations at the Perimeter (Conversations à l’Institut Périmètre)

Si vous êtes fascinés par les mystères de notre univers — et par les brillants scientifiques qui travaillent à les éclaircir —, ne manquez pas la série de balados Conversations at the Perimeter (Conversations à l’Institut Périmètre). Chaque épisode consiste en une conversation avec un scientifique sur ses recherches, ses motivations et ses difficultés. La première saison de 11 épisodes vient de se terminer. Elle comprend des conversations avec Carlo Rovelli, Estelle Inack, Lucien Hardy et d’autres scientifiques. Abonnez-vous là où vous accédez à vos balados, ou visionnez ces épisodes dans le canal Youtube de l’Institut Périmètre.

Saviez-vous qu’environ 4 000 enseignants canadiens et 6 000 enseignants étrangers utilisent les trousses pédagogiques de l’Institut Périmètre dans 130 pays? Bienvenue dans une classe moderne de physique. Présenter aux élèves la science moderne, par exemple la découverte du boson de Higgs, leur fait saisir la pertinence et la signification de ces concepts. « Cela leur montre que ce qu’ils font en 12e année a du sens » [traduction], déclare l’enseignante Saara Naudts.

Portrait d'une femme aux cehveux bruns courts et portant un tailleur blanc
Aida Ahmadzadegan

Nouvelles diverses

En 2021, Aida Ahmadzadegan, postdoctorante à l’Institut Périmètre, a fondé l’entreprise de technologie quantique ForeQast. Le mois dernier, Mme Ahmadzadegan et ForeQast ont fêté l’obtention de leur diplôme du programme de mentorat de Creative Destruction Lab (CDL) dans le domaine quantique.

L’Institut Périmètre se souvient de James Bardeen, scientifique respecté qui a fait œuvre de pionnier dans la physique des trous noirs et la cosmologie, et qui est décédé en juin à l’âge de 83 ans. Il était aussi un collaborateur admiré et un ami pour de nombreux membres de la communauté de l’Institut Périmètre, où il a séjourné régulièrement de 2011 à 2020 à titre de titulaire d’une chaire de chercheur invité distingué.

Davide Gaiotto, professeur à l’Institut Périmètre, a été désigné comme l’un des 13 chercheurs principaux qui travailleront sur le fonctionnement interne du noyau atomique dans le cadre du nouveau projet de la Fondation Simons sur le confinement et les chaînes de CDQ.

Anciens de l’Institut Périmètre

Qu’est-ce que la thermodynamique quantique? Nicole Yunger Halpern, ancienne de la promotion 2013 du programme PSI de l’Institut Périmètre, et maintenant physicienne à l’Institut national des normes et de la technologie des États-Unis, à Washington, D.C., vient de créer un guide d’exploration de ce domaine avec son récent ouvrage intitulé Steampunk: The Physics of Yesterday’s Tomorrow (Steampunk quantique : la physique du lendemain d’hier).

Mme Yunger Halpern a également écrit pour Dans le Périmètre un article sur celle qui était sa compagne de chambre, Chiamaka Okoli. Cette ancienne étudiante à l’Institut Périmètre a inspiré l’un des personnages du livre mentionné au paragraphe précédent. Diplômée du programme PSI en 2013, Mme Okoli a obtenu son doctorat à l’Institut Périmètre en 2018. Étoile montante de la cosmologie, elle est décédée en 2019.

William Witczak-Krempa, ancien postdoctorant à l’Institut Périmètre, a fait la manchette dans le site Web de l’Université de Montréal pour ses travaux sur les états quantiques fortement intriqués de la matière. M. Witczak-Krempa est titulaire de la chaire de recherche du Canada sur les transitions d’états quantiques.

Homme debout devant un micro et s'adressant à des gens dans un auditorium

La science, en personne

Pour la première fois en plus de 2 ans, l’Institut Périmètre a tenu une conférence en personne dans ses locaux. Intitulé Gravitational Waves Beyond the Boxes II (Du nouveau à propos des ondes gravitationnelles II), cet atelier de 5 jours a eu lieu en mode hybride, à la fois en personne et en ligne. Les 40 chercheurs et étudiants qui ont participé à l’atelier en personne ont occupé à nouveau un espace conçu pour le travail en collaboration.

Depuis lors, l’Institut Périmètre a organisé 5 autres conférences en personne ou en mode hybride. Renseignez-vous davantage sur des ondes qui font des vagues, et voyez la liste des prochaines conférences de l’Institut Périmètre.

Choses amusantes et trésors de nos archives

Un songe d’une nuit d’été : regarder le ciel et avoir une idée de ce qui se passe réellement dans l’univers! Voyez les ressources créées par l’Institut Périmètre pour les jeunes de tous âges et créez votre propre camp d’été scientifique maison.

Tout le monde est tombé sous le charme des images saisissantes produites à l’aide du nouveau télescope spatial James-Webb. Mais il ne faut pas oublier le bon vieux Hubble. Sa première image a été publiée il y a 32 ans, et il n’a cessé d’éblouir l’humanité depuis. Accordez-lui un peu d’attention en lisant ces 14 faits époustouflants et formidables à propos des images du champ profond de Hubble.

Contenu connexe

Des scientifiques ont aperçu un mince anneau de lumière créé par des photons tournant derrière un trou noir supermassif, ce qui a confirmé de manière éclatante une prédiction théorique.

/16 Aug 2022

L’Institut Périmètre organise en personne pour la première fois en 3 ans son atelier d’une semaine pour enseignants de physique au secondaire, source de nouvelles idées pédagogiques amusantes.

/12 Aug 2022

Des adieux chaleureux et des retours sur les réalisations de l’année ponctuent une cérémonie émouvante alors que les finissants du programme PSI en 2022 se préparent à aller faire leur marque. Les citations de cet article sont traduites de propos tenus en anglais par Robert Myers, David Hawthorn et des finissants du programme PSI.

/22 Jul 2022