Now reading: L’équipe du projet LIGO remporte le prix Nobel de physique 2017
Menu
Fermer
Fermer

Participez au concours pour gagner un voyage au Grand collisionneur de hadrons du CERN, en Suisse!

L’équipe du projet LIGO remporte le prix Nobel de physique 2017

Le prix Nobel de physique récompense 3 scientifiques pour avoir créé l’expérience qui a permis la détection directe d’ondes gravitationnelles en 2015.

Cette annonce était très attendue et a été accueillie avec joie. Trois physiciens dont les travaux ont mené à la détection directe d’ondes gravitationnelles se partageront le prix Nobel de physique 2017.

Rainer Weiss, Barry C. Barish et Kip S. Thorne ont été cités pour « leurs contributions décisives à la conception du détecteur LIGO et à l’observation des ondes gravitationnelles ».

Rainer Weiss reçoit la moitié du prix, alors que MM. Barish et Thorne se partagent l’autre moitié. L’attribution du prix a été annoncée le 3 octobre à Stockholm par l’Académie royale des sciences de Suède.

Luis Lehner, vice-président du corps professoral de l’Institut Périmètre et chercheur dans le domaine de la gravité forte, a qualifié l’attribution de ce prix Nobel de « nouvelle extraordinaire et de récompense bien méritée ».

« Grâce à ces scientifiques — et, comme ils l’ont eux-mêmes mentionné sans tarder, grâce à un millier de chercheurs et de techniciens —, la fenêtre sur l’univers que constituent les ondes gravitationnelles a été ouverte. Cette nouvelle lentille d’observation de l’univers conduira à des découvertes majeures.

« De plus, a ajouté M. Lehner, nous serons bientôt en mesure de détecter en même temps des ondes gravitationnelles et électromagnétiques, procurant ainsi à l’humanité de l’information de sources multiples sur notre univers. Nous travaillons tous intensément en vue d’exploiter cette occasion sans précédent, et nous anticipons avec impatience d’importantes percées scientifiques. » [traduction]

Dans les années 1970, Rainer Weiss a conçu un interféromètre laser pour la détection d’ondes gravitationnelles. Leur existence avait été prédite par Albert Einstein 60 ans auparavant. M. Weiss, maintenant professeur émérite à l’Institut de technologie du Massachusetts, a travaillé en étroite collaboration avec Kip S. Thorne. Actuellement titulaire du titre de professeur Feynman de physique théorique à l’Institut de technologie de la Californie, ce dernier est l’auteur de théories qui ont fait des prédictions cruciales sur ce que l’on devrait rechercher dans une telle expérience.

Avec le physicien écossais Ronald Drever, décédé en mars 2017, ils ont lancé le LIGO (Laser Interferometer Gravitational-Wave Observatory – Observatoire d’ondes gravitationnelles par interféromètre laser). Mais au milieu des années 1990, le projet LIGO risquait d’être annulé. C’est à ce moment que Barry C. Barish, ancien physicien des particules, est intervenu pour mener le projet à terme.

En février 2016, l’équipe du projet LIGO a annoncé la détection directe d’une onde gravitationnelle.

Dans un communiqué accompagnant l’annonce, l’Académie royale des sciences de Suède a déclaré : « Ensemble, ils ont concrétisé une vision vieille de près de 50 ans. Grâce à leur enthousiasme et à leur détermination, les lauréats du prix Nobel 2017 ont contribué de manière indéniable au succès de LIGO. » [traduction]

Comment LIGO recherche des ondes gravitationnelles

Contenu connexe

Moins prestigieux que les prix Nobel mais beaucoup plus amusants, les prix Ig Nobel récompensent annuellement des recherches qui se distinguent par leur caractère saugrenu.

/17 Oct 2019

Voici un guide pratique sur les ondes gravitationnelles, leurs effets et ce qu’ils apportent à notre compréhension du cosmos.

/25 Fév 2016

La détection récente de trous noirs en collision annonce un avenir « extraordinairement brillant » pour la science des ondes gravitationnelles.

/27 Sep 2017