Now reading: Les trous noirs en tant qu’atomes gravitationnels — Asimina Arvanitaki
Menu
Fermer
Fermer

Participez au concours pour gagner un voyage au Grand collisionneur de hadrons du CERN, en Suisse!

Les trous noirs en tant qu’atomes gravitationnels — Asimina Arvanitaki

Asimina Arvanitaki, professeure à l’Institut Périmètre, explique comment on pourrait considérer les trous noirs comme des accélérateurs de particules de la nature, et comment on pourrait parvenir à découvrir de nouvelles particules — et peut-être même la matière sombre — en détectant les ondes gravitationnelles créées par les trous noirs.

D'AUTRES VIDÉOS SONT ACCESSIBLES DANS
LES ARCHIVES EN LIGNE DE L'INSTITUT PÉRIMÈTRE
Contenu connexe

L’astronomie multimessage est bien là. Comment les chercheurs l’exploitent-ils?

/07 Juin 2019

Se pourrait-il que les trous noirs constituent les accélérateurs de particules de l’univers, produisant en série des signaux susceptibles de dévoiler de nouvelles particules – peut-être même l’insaisissable matière sombre?

/27 Nov 2015

L’équipe internationale de recherche associée au télescope EHT, qui comprend Avery Broderick, de l’Institut Périmètre, vient de mesurer pour la première fois les champs magnétiques qui contribuent à la croissance des trous noirs.

/16 Août 2016
en vedette

Aucun article en vedette