Now reading: Stephen Hawking séjournera régulièrement à l’Institut Périmètre comme titulaire d’une chaire de chercheur distingué
Menu
Fermer
Fermer

Stephen Hawking séjournera régulièrement à l’Institut Périmètre comme titulaire d’une chaire de chercheur distingué

Neil Turok, Ph.D., a le plaisir d’annoncer la nomination du scientifique de réputation internationale Stephen Hawking au poste de titulaire d’une chaire de chercheur distingué de l’IP.

Neil Turok, Ph.D., directeur de l’Institut Périmètre de physique théorique (IP), a le plaisir d’annoncer la nomination du scientifique de réputation internationale Stephen Hawking au poste de titulaire d’une chaire de chercheur distingué de l’IP.

À compter de l’été 2009, le professeur Hawking fera régulièrement des séjours à l’IP au cours des prochaines années. Il a déclaré : « Je suis honoré d’accepter la première chaire de chercheur distingué de l’Institut Périmètre. Les deux principaux domaines de recherche de l’Institut, la physique quantique et la gravitation, sont chers à mon cœur et cruciaux pour expliquer l’origine de l’univers. J’ai hâte de construire un partenariat de plus en plus étroit entre l’IP et notre Centre de cosmologie théorique à Cambridge. Notre entreprise de recherche est mondiale, et je crois qu’en unissant nos forces nous obtiendrons d’excellents résultats. » [traduction]

En annonçant que M. Hawking fera chaque année des séjours prolongés à l’IP, Neil Turok, directeur de l’Institut Périmètre, a déclaré : « Cette nomination marque une nouvelle phase de recrutement de l’Institut, qui verra des scientifiques de premier plan du monde entier établir à l’Institut Périmètre leur “seconde résidence de recherche”. Je suis enchanté que Stephen Hawking ait accepté la première des quelque 40 chaires semblables prévues. Nous avons hâte de l’accueillir à Waterloo, en Ontario, et de bénéficier de son sage mentorat et de ses conseils qui ont été si précieux à Cambridge. J’entrevois avec enthousiasme les nombreuses collaborations scientifiques stimulantes qui émergeront sans doute de sa venue. » [traduction]

Le professeur Stephen Hawking
Stephen Hawking est depuis 1979 titulaire de la chaire de professeur lucasien de mathématiques au Département de mathématiques appliquées et de physique théorique à l’Université de Cambridge. Le premier titulaire de cette chaire a été Isaac Barrow, suivi d’Isaac Newton en 1669.

Dans ses travaux, M. Hawking cherche à mieux comprendre les lois fondamentales qui régissent l’univers. Avec Roger Penrose, il a montré que la théorie de la relativité générale d’Einstein implique que l’espace et le temps ont un commencement lors du Big Bang et une fin dans des trous noirs. Ces résultats ont indiqué qu’il fallait unifier la relativité générale et la physique quantique, l’autre grand développement scientifique de la première moitié du XXe siècle. L’une des conséquences qu’il a découvertes d’une telle unification est que les trous noirs ne devraient pas être complètement noirs, mais devraient émettre un rayonnement, et au bout du compte s’évaporer et disparaître. Une autre conjecture serait que l’univers n’a pas de frontière ou de limite dans un temps imaginaire. Cela impliquerait que la manière dont l’univers a commencé a été complètement déterminée par les lois de la science.

Stephen Hawking a publié trois livres populaires : son bestseller A Brief History of Time, traduit en français sous le titre Une brève histoire du temps; Black Holes and Baby Universes, traduit en français sous le titre Trous noirs et bébé univers; plus récemment, en 2001, The Universe in a Nutshell, traduit en français sous le titre L’Univers dans une coquille de noix.

Le professeur Hawking a reçu douze diplômes honorifiques. Il a également été fait Commandeur de l’Ordre de l’Empire britannique en 1982 et a été élevé au rang de Compagnon d’honneur en 1989. Il a aussi reçu de nombreux prix, distinctions et médailles, et a été élu membre de la Société royale de Londres et de l’Académie nationale des sciences des États-Unis.

Contenu connexe

Il est temps de faire le point : l’école fait son retour !

/08 Feb 2024

La collaboration entre l’Institut Périmètre et des communautés d’IA de Montréal vise à faire du Canada un chef de file de la prochaine révolution informatique.

/08 Feb 2024

Kevin Costello, de l’Institut Périmètre, et Natalie Paquette, de l’Université de l’État de Washington, combinent l’holographie twistée et l’holographie céleste. Les citations de cet article sont traduites de propos que les deux chercheurs ont tenus en anglais.

/19 Jan 2023

Voici les dernières nouvelles de l’Institut Périmètre, un aperçu de travaux récents de chercheurs et d’anciens de l’Institut, des trésors trouvés dans les archives, ainsi que de la physique amusante pour tous.

/23 Dec 2022

Que ce soit avec le télescope spatial James-Webb, le trou noir au centre de notre galaxie ou un prix Nobel en physique quantique, les 12 derniers mois ont été source de beaucoup d’excitation pour les amateurs de physique.

/16 Dec 2022

Vous êtes encore à la recherche du présent idéal pour une personne qui adore la physique? Voici une liste qui devrait vous inspirer. C’est de la science.

/15 Dec 2022

Malena Tejeda-Yeomans, boursière Simons-Emmy-Noether, étudie les collisions d’ions lourds qui recréent les premiers instants suivant le Big Bang. Les citations de cet article sont traduites de propos qu’elle et Ulises Zarate ont tenus en anglais.

/22 Nov 2022

Les chercheurs Robert Spekkens et Kevin Resch travaillent sur la nature de la causalité en mécanique quantique, et la fusion de la théorie et de l’expérimentation aide à résoudre des énigmes tenaces à la fine pointe de la physique connue. Les citations de cet article sont traduites de propos tenus en anglais par ces deux scientifiques.

/08 Nov 2022

La Soirée de la matière sombre qui se tiendra le 26 octobre comprendra des exposés prononcés en direct de l’Institut Périmètre et de l’Institut McDonald, et accessibles gratuitement en ligne par webdiffusion.

/07 Oct 2022

Selon William East, chercheur à l’Institut Périmètre, les nuages de particules qui entourent certains trous noirs pourraient créer de petites versions de cordes cosmiques et fournir de l’information sur la matière sombre.

/06 Oct 2022