Now reading: De grandes découvertes à partir de petites expériences?
Menu
Fermer
Fermer

De grandes découvertes à partir de petites expériences?

La découverte du boson de Higgs — une des réalisations les plus spectaculaires de la physique moderne — a nécessité la construction du grand collisionneur de hadrons, d’une circonférence de 27 kilomètres, au coût de plusieurs milliards de dollars.

Certaines expériences à venir exigeront un collisionneur encore plus grand, mais d’autres expériences de nature différente pourraient se faire sur une table de cuisine.

Un article publié cette semaine dans The Economist parle d’expériences de physique des particules qui remplacent la puissance brute par une précision incroyable, à une fraction de la taille et du coût des expériences à grande échelle.

Asimina Arvanitaki, professeure à l’Institut Périmètre, fait partie des chercheurs mentionnés pour sa proposition d’expériences à petite échelle qui visent à comprendre l’insaisissable matière sombre de l’univers.

« Aussi petites soient-elles, peut-on lire dans l’article, elles sont aussi ambitieuses que les plus grandes expériences menées sur la planète. » [traduction]

Lire l’article paru dans The Economist.

Contenu connexe

Les mondes de la théorie et de l’expérimentation se sont rencontrés à l’Institut Périmètre à l’occasion d’une conférence conçue pour susciter des percées en physique à l’aide d’expériences à petite échelle.

/28 Sep 2017

D’énormes accélérateurs ont mené à beaucoup d’importantes découvertes, mais Savas Dimopoulos écrit dans la revue Scientific American que la prochaine vague de percées scientifiques pourrait venir d’expériences à petite échelle.

/14 Déc 2016

Se pourrait-il que les trous noirs constituent les accélérateurs de particules de l’univers, produisant en série des signaux susceptibles de dévoiler de nouvelles particules – peut-être même l’insaisissable matière sombre?

/27 Nov 2015