Now reading: 10 faits fascinants sur le télescope le plus puissant au monde
Menu
Fermer
Fermer

Voyagez du monde subatomique jusqu’aux confins de l’univers, grâce à notre nouvelle échelle interactive Du quantum au cosmos!

10 faits fascinants sur le télescope le plus puissant au monde

Ce télescope est aussi grand que la Terre, et il cible certains des phénomènes les plus mystérieux de l’univers.

Un trou noir supermassif se promène au centre de notre galaxie, la Voie lactée. Pour bien le voir, il nous faut un télescope de la taille de la Terre.

Comme c’est impossible de construire un tel télescope, les scientifiques ont retourné le problème et transformé la Terre en un télescope.

Le télescope EHT (Event Horizon Telescope – Télescope horizon des événements) est un réseau mondial de radiotélescopes reliés entre eux. On s’attend à ce qu’il fournisse bientôt à l’humanité le premier aperçu d’un trou noir. Voici quelques faits fascinants à propos du télescope le plus remarquable au monde.

Aperçu du télescope
Le télescope EHT, actuellement formé de 5 télescopes situés à Hawaï, en Californie et en Arizona, est suffisamment précis et puissant pour permettre de distinguer une balle de golf sur la Lune. En 2017, 7 autres télescopes situés au Chili, au Mexique, en Espagne, en France et au pôle Sud, se joindront au réseau, améliorant grandement le rapport signal/bruit du télescope EHT.
Photo : CARMA (Combined Array for Research in Millimeter-wave Astronomy – Réseau combiné de recherche en astronomie des ondes millimétriques)
 

Réseau VLBI du télescope EHT
Le télescope EHT fait appel à une technique appelée interférométrie à très grande base (VLBI pour Very Long Baseline Interferometry). Il recueille des données de plusieurs radiotélescopes pointés sur la même cible, puis compare ces données à l’aide de puissants superordinateurs. Cette méthode est semblable à la manière dont un télescope optique combine au foyer les données lumineuses provenant d’un grand miroir.
Photo : JIVE (Joint Institute for VLBI in Europe – Institut conjoint européen de VLBI)
 

EHT et LHC
Pendant chaque jour d’observation, un site du télescope EHT recueille environ 350 téraoctets de données. Cela représente approximativement 10 fois la quantité de données recueillies quotidiennement au Grand collisionneur de hadrons.
Télescope APEX — Photo : Nicolás Aros Marzá
 

EHT et Observatoire Haystack
Les données sont stockées sur des disques rigides remplis d’hélium, expédiés par avion à l’Observatoire Haystack du MIT, où elles sont analysées dans un réseau informatique d’environ 800 processeurs. Le télescope EHT a actuellement une capacité de stockage de 756 téraoctets, que l’on compte porter à 6 pétaoctets.
Observatoire Haystack du MIT
 


Les trous noirs sont noirs. L’espace aussi est noir. Le télescope EHT produira une image de l’« ombre » de l’horizon des événements d’un trou noir (le lieu au-delà duquel la lumière ne peut plus s’échapper), qui devrait se détacher par rapport aux matériaux ultrachauds et rayonnants tombant dans le trou noir.
Photo : Avery Broderick
 

EHT et espace-temps
Le télescope EHT constituera la seule expérience sondant l’espace-temps jusqu’à l’horizon d’un trou noir. En calculant la taille et la forme de l’ombre, les chercheurs pourront poser une grande question, et idéalement y répondre : Einstein avait-il raison à propos de la relativité générale?
Photo : Adobe Stock
 

EHT et Sagittaire A*
Le télescope EHT cible actuellement 2 trous noirs : Sagittaire A*, situé à 25 000 années-lumière, au centre de la Voie lactée, et M87, situé à pas moins de 53 millions d’années-lumière, dans la constellation de la Vierge. Même si ce dernier est beaucoup plus loin de nous, il est aussi beaucoup plus massif, ce qui lui donne à peu près la même taille apparente dans le ciel.
Photo : Radio-imagerie de la NASA, CXC, FIT et E. Perlman
Illustration : CXC et M. Weiss
 

Télescope LMT
Le plus grand télescope du réseau EHT est le LMT (Large Millimeter Telescope – Grand télescope millimétrique) Alfonso-Serrano, au Mexique. Construit à 5 600 mètres d’altitude, il est au sommet d’un volcan éteint appelé Tliltepelt, qui signifie « montagne noire ». Heureuse coïncidence, cette montagne est à quelques kilomètres au sud du Citlaltépetl, qui signifie « montagne stellaire ».
Photo : James Lowenthal, Ph.D.
 

Télescope ALMA
Le prochain télescope qui s’ajoutera au réseau EHT, en 2017, s’appelle ALMA. Cet énorme télescope situé dans le désert d’Atacama, au Chili, possède 66 antennes de haute précision, ce qui le rend incroyablement plus sensible que le télescope actuel le plus gros du réseau EHT. On s’attend à ce qu’ALMA augmente de manière spectaculaire la puissance et la précision du réseau.
Photo : ESO, NAOJ et NRAO
 

Brillance des trous noirs
Malgré leur nom, les trous noirs sont les objets les plus brillants de l’univers lorsque de la matière ultrachaude tombe dedans. Cette énergie est libérée sous forme de quasars et de jets qui peuvent alimenter et illuminer les galaxies contenant ces trous noirs.
Photo : iStock
 

Le réseau SMA (Submillimetric Array – Réseau submillimétrique)
Le télescope EHT (Event Horizon Telescope – Télescope horizon des événements)

Contenu connexe

CHIME, radiotélescope en construction en Colombie-Britannique, devrait détecter des centaines de « sursauts radio rapides » et produire de précieuses données qui nous aideront peut-être à comprendre ces mystérieux signaux provenant de l’espace.

/10 Mai 2017

Le rédacteur scientifique Ian O’Neill parle de l’ingéniosité scientifique et de la collaboration remarquables qu’il a fallu pour que l’humanité jette un premier regard sur un trou noir. Il aborde aussi les étapes à venir.

/10 Avr 2019

Le premier coup d’œil de l’humanité sur un trou noir vient d’être dévoilé par l’équipe du télescope EHT, consortium mondial de chercheurs de l’Institut Périmètre et d’une douzaine d’organismes partenaires.

/10 Avr 2019
en vedette

Aucun article en vedette