Now reading: WALLABY, ABRACADABRA, et autres acronymes SUSPECTs en physique et en astronomie
Menu
Fermer
Fermer

Voyagez du monde subatomique jusqu’aux confins de l’univers, grâce à notre nouvelle échelle interactive Du quantum au cosmos!

WALLABY, ABRACADABRA, et autres acronymes SUSPECTs en physique et en astronomie

Pour bien des scientifiques, il semble qu’un acronyme accrocheur soit la bonne manière de créer des noms qui en disent long.

La science est pleine de longs mots et de grandes idées. Ça va bien jusqu’au jour où il faut en parler rapidement. D’où une sous-spécialité souvent ignorée, que nous soupçonnons être le théâtre d’une vive concurrence : la création de sigles et acronymes amusants.

Les sigles jouent un rôle important : constituer une solution de remplacement commode pour des noms longs, complexes, parfois issus du latin, donnés à des concepts, à des produits chimiques et à des entités de toutes sortes.

Mais les sigles eux-mêmes peuvent constituer un défi lorsqu’ils deviennent des suites de lettres en apparence choisis au hasard.

Pour faciliter la mémorisation des sigles, certains scientifiques s’amusent. D’autres deviennent carrément loufoques. Voici quelques acronymes employés en physique et en astronomie, compilés à l’aide du site DOOFAAS (Dumb Or Overly Forced Astronomical Acronyms Site – Site d’acronymes d’astronomie ridicules ou tirés par les cheveux).

Note du traducteur

La plupart des acronymes illustrés dans cet article n’ont de sens qu’en anglais, et il serait encore plus tiré par les cheveux d’essayer de leur trouver un équivalent en français.

Il y a aussi des acronymes jolis, amusants ou loufoques en français. En voici quelques-uns, trouvés dans la page Wikipédia Liste de sigles et acronymes dans les domaines astrophysique et astronautique :

CIA : Coronographe Interférentiel Achromatique
DECLIC : Dispositif d’Étude de la Croissance et des LIquides Critiques
INSU : Institut National des Sciences de l’Univers
PARASOL : Polarisation et Anisotropie des Réflectances au sommet de l’Atmosphère, couplées avec un Satellite d’Observation emportant un Lidar
SARA : Satellite Amateur de RadioAstronomie
SOPHIE : Spectrographe pour l’Observation des PHénomènes des Intérieurs stellaires et des Exoplanètes
SPIRALE : Système Préparatoire Infra-Rouge pour l’ALErte


MACHO et WIMP
MAssive Compact Halo Objects – Weakly Interacting Massive Particles (objets compacts massifs du halo galactique – particules massives interagissant faiblement)

Les candidats théoriques au titre de matière sombre — la colle gravitationnelle invisible qui maintient les galaxies — ont les noms les meilleurs. Voir aussi les WIMPZILLAS (de très très gros WIMP).

Image : Centre Goddard de la NASA


SUSPECT
Sydney University SPECTrograph (spectrographe de l’Université de Sydney)

Selon les Astronomy and Astrophysics Abstracts (vol. 67A, 1997), SUSPECT était un instrument à faible dispersion, alimenté par fibre optique, mis au point au milieu des années 1990 pour connaître la répartition de flux stellaires. Cela n’avait rien de suspect.


TATOOINE
The Attempt To Observe Outer-planets In Non-single-stellar Environments (Tentative d’observation d’exoplanètes dans des milieux d’étoiles non simples)

La page Web de ce projet dirigé par Matthew Muterspaugh et Maciej Konacki commence par une confession : « Mes acronymes deviennent insensés. » [traduction] Insensément géniaux, pourrions-nous dire! C’est en effet très approprié de donner à une recherche de milieux d’étoiles non simples le nom d’une planète qui est en orbite autour d’étoiles binaires dans Star Wars.


SMUDGES (taches floues)
Systematic Multiwavelength Unbiased catalog of Dwarf Galaxies and Evolution of Structure (catalogue systématique et non biaisé, multi-longueur d’onde, de galaxies naines et d’évolution de leur structure)

Ce projet du professeur Liese van Zee, de l’Université de l’Indiana, a repéré de minuscules galaxies irrégulières — beaucoup plus petites que notre Voie lactée — dans d’immenses jeux de données de milliers d’autres galaxies. Peut-être est-ce cette recherche d’une aiguille dans une botte de foin qui a inspiré cet acronyme flou.


PIQuIL
Perimeter Institute Quantum Intelligence Lab (laboratoire d’intelligence quantique de l’Institut Périmètre)

Prononcé en anglais pickle (cornichon), ce laboratoire étudie les points de rencontre de l’intelligence artificielle, de l’apprentissage automatique et de l’information quantique. Le laboratoire a mis au point un logiciel libre appelé sans surprise QuCUMBER (concombre) pour Quantum Calculator Used for Many-Body Engenstate Reconstruction (calculateur quantique utilisé pour la reconstruction des états propres de systèmes à N corps).

Renseignez-vous sur PIQuIL.


TANGOinPARIS (tango à Paris)
Testing Astroparticle with the New Gev/tev Observations Positrons And electRons: Identifying the Sources (test d’astroparticules avec les nouvelles observations de positons et d’électrons de l’ordre de giga et téra électrons-volts : identification des sources)

Celui-ci remporte la palme des noms de conférence scientifique. Il semble que cette conférence n’a eu lieu qu’une seule fois, en 2009, à Paris, et que ce fut donc « le dernier tango à Paris ».


WALLABY
Widefield Askap L-band Legacy All-sky Blind surveY (étude à l’aveugle de tout le ciel dans la bande L à l’aide du télescope ASKAP à grand champ)

Les Australiens sont vraisemblablement les champions du monde des acronymes scientifiques. Réalisée à l’aide du radiotélescope ASKAP situé en Australie occidentale, l’étude WALLABY vise à cartographier la répartition des gaz dans les galaxies. Les projets DINGO, EMU (émeu) et POSSUM (opossum) sont également réalisés à l’aide d’ASKAP. Voir aussi CANGAROO (kangourou) pour Collaboration between Australia and Nippon for a Gamma Ray Observatory in the Outback (Collaboration entre l’Australie et le Japon pour un observatoire de rayons gamma dans l’arrière-pays) et BOOMERanG pour Balloon Observations Of Millimetric Extragalactic Radiation and Geophysics (Ballon d’observation du rayonnement extragalactique millimétrique et de géophysique).


ABRACADABRA
A Broadband/Resonant Approach to Cosmic Axion Detection with an Amplifying B-field Ring Apparatus (une méthode à large bande ou résonante de détection d’axions cosmiques à l’aide d’un appareil amplificateur en anneau à champ B)

Ce projet de recherche du MIT porte sur la matière sombre, le matériau invisible censé constituer la plus grande partie de la matière de l’univers. Souhaitons que cette expérience PRoduise Enfin deS Tas d’Observations (PRESTO!).

Renseignez-vous sur ABRACADABRA.


GADZOOKS!
Gadolinium Antineutrino Detector Zealously Outperforming Old Kamiokande, Super! (détecteur d’antineutrinos au gadolinium qui surpasse avec zèle le bon vieux Kamiokande; bravo!)

Oui, le point d’exclamation fait partie du nom et de l’acronyme, employé comme juron en anglais. Mais malgré tout il ne faut pas s’y tromper. Il s’agit de recherches sérieuses, ainsi que le souligne la revue Nature.


FAST CARS (voitures rapides)
Femtosecond Adaptive Spectroscopic Techniques for Coherent Anti-Stokes Raman Spectroscopy (Techniques adaptables à laser femtoseconde pour la spectroscopie Raman anti-Stokes cohérente)

Cet acronyme ressemble au titre d’un film de Vin Diesel, mais la recherche consiste à utiliser des lasers pour identifier des spores bactériennes. C’est pourquoi nous avons mis cette photo d’une Plymouth Laser.

Photo : ProductionCars.com


HEHAHA et HOHAHA
HEteronuclear HArtmann HAhn spectroscopy – HOmonuclear HArtmann HAhn spectroscopy (spectroscopie Hartmann-Hahn hétéronucléaire – spectroscopie Hartmann-Hahn homonucléaire)

Ces acronymes, qui décrivent 2 sortes différentes d’expériences de résonance magnétique, ont de quoi faire rire.


MISS MarPLE
Method for Including Starspots and Systematics in the Marginalized Probability of a Lone Eclipse (méthodes d’inclusion d’observations d’étoiles et de la systématique dans la probabilité marginalisée d’une éclipse solitaire)

Cette recherche d’exoplanètes fait appel à une méthode de calcul semi-bayésienne efficace. On présume que c’est de cette manière que Miss Marple, détective amateur dans des romans d’Agatha Christie, a résolu l’affaire Protheroe.


SQUID (calmar)
Superconducting QUantum Interference Device (dispositif d’interférence quantique supraconducteur)

Il s’agit d’un appareil très sensible servant à mesurer de très faibles champs magnétiques. Ce n’est pas le robot tentaculaire qui attaque le vaisseau des rebelles dans La Matrice.


PINOCCHIO
PINpointing Orbit-Crossing Collapsed HIerarchical Objects (Repérage d’objets hiérarchiques effondrés après un croisement d’orbite)

Oui, oui, cet acronyme est bien réel. C’est le nom d’un algorithme servant à identifier des halos de matière sombre. Il est décrit dans un article paru en 2001, dont les auteurs sont du Royaume-Uni et, bien entendu, de l’Italie.


DOUBTFUL (incertain)
DOUBle Quantum Transitions for Finding Unresolved Lines (Doubles transitions quantiques pour la recherche de lignes non résolues)

Pour des raisons obscures, beaucoup des meilleurs acronymes scientifiques viennent du domaine de la résonance magnétique nucléaire (RNM), qui mérite sûrement un acronyme digne de ce nom. Et pourquoi pas ROMAN (RésOnance MAgnétique Nucléaire)?


INADEQUATE (inadéquat)
Incredible Natural Abundance DoublE QUAntum Transfer Experiment (Expérience de transfert quantique double avec une abondance naturelle incroyable)

Il faut de l’audace pour former l’acronyme INADEQUATE à l’aide du mot incroyable. Espérons que cette méthode (type de RMN portant sur le carbone 13) donne des résultats au moins adéquats.


SUGAR-RUSH (surdose de sucre)
Studying the Universe with GAlaxy suRveys Revealing the Unlimited in ShangHai (Étude de l’univers à l’aide d’inventaires de galaxies aux révélations sans limite à Shanghai)

Pensez-vous que les organisateurs de cette conférence trouveraient un acronyme si elle avait lieu à Machu Picchu au lieu de Shanghai? SUGAR LUMP (morceau de sucre), par exemple?

Contenu connexe

Cette semaine, Boston est devenue un centre mondial de grandes idées, sur des sujets allant des trous noirs à la prévention de pandémies, en passant par la stimulation de l’intelligence et les insectes robots. Des milliers de scientifiques, de journalistes et de décideurs se sont rassemblés pour la réunion annuelle de l’Association américaine pour l’avancement […]

/18 Fév 2017

Même s’ils emploient généralement le langage des mathématiques pour décrire la nature, les physiciens trouvent parfois que les idées se traduisent mieux en vers.

/17 Sep 2018

Qu’obtenez-vous lorsque 11 des principaux organismes scientifiques du Canada retournent à l’école secondaire pour une journée? Une expérience étonnante et passionnante.

/01 Juin 2017
en vedette

Aucun article en vedette