Now reading: Des enseignants qui ont inspiré de grands scientifiques
Menu
Fermer
Fermer

Participez au concours pour gagner un voyage au Grand collisionneur de hadrons du CERN, en Suisse!

Des enseignants qui ont inspiré de grands scientifiques

Un enseignant exceptionnel peut changer le monde.

Chacun d’entre nous a le souvenir d’un enseignant remarquable qui l’a inspiré, l’a mis au défi et lui a ouvert les yeux sur de nouvelles possibilités.

« Vous vous souvenez d’eux parce qu’ils ont allumé une flamme en vous », dit l’astrophysicien et vulgarisateur scientifique Neil deGrasse Tyson.

« Parce qu’ils étaient eux-mêmes enthousiastes, ils vous ont enthousiasmé à propos d’un sujet auquel vous ne faisiez pas attention. S’il y avait un tel enseignant dans chaque classe, le monde en serait transformé. » [traduction]

À l’occasion de la Journée mondiale des enseignants soulignée par l’UNESCO, nous présentons des réflexions de certains des plus grands physiciens d’hier et d’aujourd’hui, sur les enseignants qui les ont inspirés.

 

« Lorsque j’étais élève à l’école secondaire Jones, mon professeur de physique a écrit une équation au tableau puis effectué une expérience très simple – faire rouler une balle sur un plan incliné. Il a montré que ce qui se déroulait devant mes yeux était décrit par l’équation mathématique qu’il avait écrite. C’est ce que j’ai vu de plus magique à ce jour. » [traduction]

– Sylvester James Gates fils, titulaire d’une chaire de chercheur invité distingué
de l’Institut Périmètre

 

« Cher M. Bader, Vous saviez à coup sûr comment amener l’esprit d’un jeune garçon au sommet de la réussite… et vous saviez comment vous y prendre avec (pardonnez mon immodestie) un élève exceptionnel. »

– Traduit d’une lettre de Richard Feynman à Abram Bader,
son professeur de physique au secondaire

 

À l’âge de 14 ans, Stephen Hawking a été amené par son professeur Dikran Tahta à faire « des mathématiques, encore plus de mathématiques, et de la physique ». En 2007, la notice nécrologique de Dikran Tahta publiée dans The Guardian disait qu’il « communiquait l’amour et une grande énergie intellectuelle à tous les gens de son entourage » [traduction].

 

« Il s’appelait Henry Tillott… et il était sorti une deuxième fois de sa retraite pour nous enseigner. Il nous encourageait. Il me laissait utiliser le laboratoire de physique en dehors des heures habituelles. C’était vraiment un bon professeur et il m’a montré comment la physique était facile en réalité. » [traduction]

– Jocelyn Bell Burnell, découvreuse des pulsars,
à propos de son professeur de physique au secondaire

 

« Mme Smith… était impitoyable quant à ce qu’elle voulait que nous apprenions et elle insistait pour que nous visions toujours l’excellence. En plus de nous enseigner, elle nous faisait enseigner aux autres élèves, afin que nous comprenions vraiment les concepts. » [traduction]

– Shirley Ann Jackson, physicienne
et présidente de l’Institut polytechnique Rensselaer

 

« Margaret Carnie, mon institutrice en Tanzanie, avait consacré sa vie à l’enseignement. Le secret de sa méthode consistait à ne pas instruire ses élèves, mais à les orienter gentiment dans des directions intéressantes. Et surtout, elle croyait en moi. » [traduction]

– Neil Turok, directeur de l’Institut Périmètre

 

« Qu’est-ce que chacun d’entre nous aimait chez son enseignant ou professeur préféré? Je crois que c’est sa passion. C’est M. Lang, un enseignant qui adorait la physique, qui m’a amené à m’enthousiasmer à propos des avions, des mécanismes et de l’électronique. » [traduction]

– Bill Nye, vulgarisateur scientifique

 

« Cela fait près de 45 ans qu’Augustus Klock m’a enseigné la physique et la chimie. Il aimait […] la vision de la nature — parfois bien ordonnée, parfois déroutante — que donne la science. Mais par dessus tout, il aimait les jeunes, à qui il espérait transmettre le goût et l’amour de la vie, et dans l’éveil desquels il voyait sa propre destinée. » [traduction]

– Robert Oppenheimer, physicien théoricien,
à propos de son enseignant préféré au secondaire

 

« Stephen (Hawking) m’a beaucoup appris sur l’univers, mais je crois qu’il m’a appris encore davantage sur l’esprit. Il m’a enseigné le courage et l’humilité autant que les trous noirs et la mécanique quantique. J’ai envers lui une dette que je crains ne jamais pouvoir lui rembourser. »

– Raymond Laflamme, directeur de l’Institut d’informatique quantique
de l’Université de Waterloo

 

« Personne n’a cherché à savoir qui avait été mon professeur, qui m’avait montré la voie vers les mathématiques, la pensée et les recherches les plus avancées. Je dirais simplement que mon professeur était l’unique Konstantinos Karatheodoris, un Grec à qui nous devons tout. » [traduction]

– Albert Einstein

 

« L’authentique enthousiasme du professeur Bickerton pour la science m’a incité à entreprendre mes propres recherches. » [traduction]

– Ernest Rutherford, dans une lettre qu’il a envoyée
à son alma mater après avoir remporté le prix Nobel

 

« Mon enseignant préféré a été M. Galloway, mon premier enseignant de physique à l’école secondaire Hulme de Oldham. Ce qui était vraiment bien, c’est qu’on pouvait s’asseoir avec lui après les heures de classe et lui dire : ‘J’aimerais fabriquer ce dispositif électronique’. Et il était prêt à apporter son aide. » [traduction]

– Brian Cox, physicien et vulgarisateur scientifique

 

« Mon enseignant de mathématiques est celui qui a exercé le plus d’influence sur moi. M. Stephens m’a enseigné pendant 7 années consécutives et m’a communiqué l’amour des nombres. Il nous a présenté le dernier théorème de Fermat avant que nous soyons adolescents. » [traduction]

– Simon Singh, physicien des particules et populaire auteur scientifique

 

More Bites of PI:

« Il y avait dans la classe de M. Ledger une atmosphère étonnante que je n’ai retrouvée que bien plus tard à l’université. Il m’a inculqué au niveau le plus fondamental un esprit que je conserve aujourd’hui. » [traduction]

– Nima Arkani-Hamed, physicien théoricien,
à propos de Charles Ledger, son enseignant de 8e année

D’autres tranches d’IP :

Vous voulez recevoir les prochaines tranches d’IP? Abonnez-vous ici.

Contenu connexe

Rajiv trouve étrange cette sensation de flottement lorsque l’on arrive à un sommet dans des montagnes russes. On a aussi cette sensation à d’autres endroits : en franchissant des cahots sur la route, ou lorsqu’un ascenseur commence soudainement à descendre. On a parfois l’impression qu’un petit sursaut suffit à annuler quelque chose d’aussi important que la gravité.

/17 Sep 2016

La détection historique d’ondes gravitationnelles par le LIGO a entraîné un flot de questions posées par de jeunes curieux. Heureusement, l’équipe de Dans le périmètre s’y intéresse.

/17 Oct 2016

Il suffit parfois d’un moment — une rencontre fortuite ou un coup de chance — pour déclencher une passion durable pour la science.

/15 Nov 2016
en vedette

Aucun article en vedette